EVE RISSER _ WHITE DESERT ORCHESTRA
PROCHAINS CONCERTS

  • 13/05/2017 - Eve Risser - White Desert Orchestra - Biljoke Muzikcentrum - Gand (Belgique)
  • 19/05/2017 - Eve Risser - White Desert Orchestra - Théâtre de Cornouaille - Quimper
  • 18/07/2017 - Eve Risser - White Desert Orchestra - - Mölde (Norvège)
  • 27/08/2017 - Eve Risser - White Desert Orchestra - International Jazz Festival - Saalfelden (Autriche)
  • 10/10/2017 - Eve Risser - White Desert Orchestra - - Mulhouse
  • ACTU

    Couverture album 1

    ACTUALITÉS
    ACTUALITÉS

     le White Desert Orchestra (créé en mars 2015 dans le cadre de Banlieues bleues) s’est produit depuis deux ans sur les plus belles scènes européennes. 

    Forte de son expérience au sein de l’Orchestre National de Jazz et nombreuses créations aux carrefours du jazz, des musiques improvisées et contemporaines, la pianiste et compositrice Eve Risser invente un orchestre qui réunit la fine-fleur de la scène créative parisienne et un invité norvégien.

    Son premier programme musical en garde formation est inspiré des Canyons du Sud-Ouest Américain. Elle invente un univers poétique et émouvant, aux confins de la musique de chambre et du post-jazz contemporain. 

     

    Plus d’infos sur la création

    Cette jeune femme de 30 ans est une véritable performeuse œuvrant – parfois au sein de projets pluridisciplinaires – aux carrefours du jazz, des musiques improvisées et contemporaines.

    Son domaine de prédilection : le piano, dont elle expérimente avec ferveur et ambition depuis plusieurs années les paradoxes et limites sonores.

    Ses armes ? Un talent rare et une étonnante panoplie de sons inouïs extirpés (au-delà du clavier) des entrailles du piano à queue à l’aide d’outils fabriqués main, qui révèlent une approche inédite et très personnelle de l’instrument, comme un univers musical libre et poétique.

    Eve Risser se distingue également par une pratique singulière de la flûte et d’objets détournés au service de la musique (jouets, mini thérémin, guitare Barbie, tourne-disque…).

    EXTRAITS DE PRESSE

    CHOC Jazzman Après avoir laissé oubliables traces de « Pas sur la neige » seule au piano préparé, Eve Risser, à la tête cette fois de son White Desert Orchestra continue de fantasmer de vastes espaces vierges où inscrire sa musique en un geste à la fois abstrait et sensualiste.

    Qu’elle s’aventure en solitaire dans les entrailles de son piano préparé, expérimente les sonorités rétro-futuristes d’un clavecin électrique, ou explore, comme ici, les potentialités expressives d’un mini big band hybride et modulable, Eve Risser invente comme elle respire. S’appliquant « à traquer l’émotion et transcrire via la musique ces états de stupeur, d’émerveillement et de bouleversement physique que peuvent produire sur nous les spectacles de la nature« . La jeune pianiste a imaginé cette formation atypique face à la beauté grandiose des canyons américains. Brassant les références et les vocabulaires redéfinissant l’articulation entre composition et improvisation, elle invente un univers poétique et émouvant aux confins de la musique de chambre et post-jazz contemporain. Jazz Magazine

    Elle a le goût des sons inouïs et de l’expérimentation. Ce qu’elle tire d’un piano ébahit. Son White Desert Orchestra est un laboratoire passionnant. Télérama

    Juste le concerto éponyme d’ouverture suffirait à faire de ce disque une belle claque: ces six premières minutes de tension sourde, cette première irruption des vents à filer la chaire de poule, ce premier solo de basson, etc. Résultat, quand on a entendu du WDO, le silence qui suit est encore du WDO. Mathieu Durand

    Voir la presse