DUO_Bojan-Z-&-Julien-Lourau_c-Pierre-Turtaut-r51
PROCHAINS CONCERTS

  • 23/03/2018 - Bojan Z - Duo Bojan Z Julien Lourau - Voiron Jazz Festival - Voiron
  • ACTU DISCOGRAPHIQUE

    VISUEL-J.LOURAU-page-001

    Bojan Z & Julien Lourau Duo
    2Birdsistone Productions

    ACTUALITÉS

    C’est une longue histoire d’amitié dont les témoignages musicaux ont marqué ces vingt dernières années. Une complicité musicale jamais démentie, servie à l’état brut avec ce duo acoustique. Leur récent disque, financé par leurs fans, est CHOC Jazzman et le duo repart sur les routes avec plus d’envie que jamais.

    EXTRAITS DE PRESSE

    Vingt-cinq ans d’histoire(s) commune(s), ce n’est pas rien. Avec leur premier album en duo, le saxophoniste à la chevelure hirsute et le pianiste au crâne glabre en profite pour faire le grand saut : devenir leur propre boss (de label). Jazz NEWS

    CITIZEN JAZZ
    Bienvenue en Bojanie !
    On retrouve des morceaux écrits par Bojan Z, de véritables standards. Ici, tout respire les multiples parfums d’un métissage insolent et libertaire. Ici, la mélancolie a l’accent méditerranéen. On y aime les sons baroques, chargés, triturés. Il suffit de sentir le swing qui sous-tend chaque morceau. Il suffit d’écouter les couleurs si bleues de « Fuzzlija ». Et l’introduction de « Roumgrois » nous transporte dans un bouge néo-orléanais, où quelques édentés jouent du couteau sur un air de piano mécanique…
    Ces deux là jouent tout ça en même temps et même plus, et ce disque est une perle dans ma discothèque.

    CITIZEN JAZZ
    Bienvenue en Bojanie ! On retrouve des morceaux écrits par Bojan Z, de véritables standards. Ici, tout respire les multiples parfums d’un métissage insolent et libertaire. Ici, la mélancolie a l’accent méditerranéen. On y aime les sons baroques, chargés, triturés. Il suffit de sentir le swing qui sous-tend chaque morceau. Il suffit d’écouter les couleurs si bleues de « Fuzzlija ». Et l’introduction de « Roumgrois » nous transporte dans un bouge néo-orléanais, où quelques édentés jouent du couteau sur un air de piano mécanique…
    Ces deux là jouent tout ça en même temps et même plus, et ce disque est une perle dans ma discothèque.

    Le duo excelle dans les morceaux inspirés du folklore balkanique que Julien Lourau a absorbé avec délices dès le début des années 90, au cours de tournées mémorables (et irracontables) avec Bojan. Ces morceaux devenus des quasi standarts forment le cœur du disque. (…) ça tourne, vole, chavire, on a envie de casser des verres et de mangers des ours ! JAZZ MAG

    Voir la presse